Black-out 24/24 : le pouvoir va reprendre possession manu militari des usines de Varreux gérées par Sogener

Published On November 22, 2019 | By Charité Thélot | Nouvelles

Alors que la capitale est plongée dans le noir, le pouvoir durcit sa position dans le conflit l’opposant aux membres de la famille Vorbe, propriétaires de la compagnie de production d’électricité Sogener, en charge de la gestion des sites de Varreux depuis 2005. Sans aucun verdict d’un tribunal et sans renégociation à l’amiable, le gouvernement démissionnaire et de facto, décide, avec l’aide des forces de police, de reprendre le contrôle des installations de Varreux pour les passer sous contrôle de l’Ed’H, institution d’Etat en faillite, en mal de trouver un preneur.

Sommes-nous à l’ère de la nationalisation des biens privés par le régime de Jovenel Moise, des reproches adressés par Washington dans le temps à Chavez et Maduro, aux Castro, à Morales?

Le Commissaire du Gouvernement près le tribunal de Première Instance de ce ressort, requiert les responsables de la Direction Départementale de la Police de l’Ouest (DDO), de prendre toutes les dispositions que requièrent les circonstances pour assister les Juges de Paix de la Commune de Cité Soleil ou l’un de ses suppléants, et d’accompagner les Représentants de l’État et de l’Électricité d’Haiti (Ed’H), ainsi que l’huissier Ulrick Felix, immatriculé au greffe du tribunal de ce ressort, en vue de la reprise par l’État, pour le compte de l’État, de la possession et pleine jouissance de ses sites et de ses Centrales électriques en ladite Commune à Varreux, conformément à l’ordonnance du Doyen du Tribunal de Premiere Instance de Port-au-Prince en date de ce jourd’hui vingt-et-un (21) novembre deux mille dix-neuf (2019).

Les agents de la Police et le Juge de Paix, en cas de résistance ou d’obstruction à l’exécution de la présente ordonnance et de cette réquisition, sous quelque forme que ce soit, procéderont, comme il est dit dans les cas de flagrance, à la prise de corps des délinquants; le juge de paix dressera tel procès-verbal y relatif et acheminera lesdits prévenus en état au Parquet, puor etre fait ce que de droit, conformément à la loi et à la procédure d’icelle.

Fait au Parquet les jour, mois et an que dessus.

Dans une simple correspondance, avant toute publication d’Arrêté présidentiel, les dirigeants haïtiens avaient averti les propriétaires de la Haytrac d’une prise de possession de leurs centrales à Petit-Goave et aux Cayes pour six mois.

Like this Article? Share it!

About The Author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *