Haïti/Economie: Des ouvriers de la sous-traitance manifestent contre l’inflation

Published On May 1, 2019 | By Charité Thélot | Nouvelles

Plusieurs ouvriers du secteur de la sous-traitance, venus de Caracol et de Ouanaminthe, dans le Nord-est d’Haïti, ont manifesté, à l’occasion de la fête de l’agriculture et du travail, ce 1er mai 2019, pour exiger de meilleures conditions de travail et exhorter l’État haïtien à prendre ses responsabilités.

Plusieurs ouvriers du secteur de la sous-traitance, venus de Caracol et de Ouanaminthe, dans le Nord-est d’Haïti, ont manifesté, à l’occasion de la fête de l’agriculture et du travail, ce 1er mai 2019, pour exiger de meilleures conditions de travail et exhorter l’État haïtien à prendre ses responsabilités.

Ouanaminthe, le 1er mai 2019.- Ils sont des centaines venus des communes de Caracol et de Ouanaminthe, dans le département du Nord-est de la République d’Haïti, à manifester dans les rues, ce mercredi, pour protester contre le montant des taxes prélevées sur le salaire des employés du secteur de la sous-traitance, a constaté un reporteur de Vant Bèf Info (VBI). Ces ouvriers protestataires exigent notamment, à l’occasion de la fête de l’agriculture et du travail, de meilleures conditions de travail.

Pancartes en mains, au son du tambour et de la musique engagée, les ouvriers ont parcouru les artères de la ville de Ouanaminthe pour signifier leur détermination à lutter pour le respect de leurs droits et la satisfaction de leurs revendications.

Lire aussi : https://www.vantbefinfo.com/haiti-economie-les-ouvriers-de-la-sous-traitance-perdent-34-de-leur-salaire/

Les ouvriers ont aussi réclamé une augmentation du salaire minimum à hauteur de mille (1,000) gourdes et l’abolition de la loi dite « 3 huits » dans la sous-traitance ».

« En plus de la baisse des taxes sur nos maigres salaires et l’augmentation du salaire minimum, nous demandons au pouvoir central de prendre toutes les dispositions qu’il faut pour freiner les actes d’agression et d’harcelement sexuels qui pourrissent la vie de Nos femmes dans les usines », lit le reporteur de VBI dans une pancarte aux mains d’un manifestant.

La semaine dernière, à l’appel des syndicats de travailleurs, des centaines d’ouvriers étaient descendus dans les rues de Caracol et de Ouanaminthe pour les mêmes motifs.

 

Like this Article? Share it!

About The Author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *