Des appels téléphoniques retracés entre des autorités et Arnel Joseph

Published On May 1, 2019 | By Charité Thélot | Nouvelles

Dans le rapport de la commission justice et sécurité publique du Sénat sur les appels téléphoniques réalisés entre le présumé chef de gang Arnel Joseph, trois (3) numéros de téléphone et leurs propriétaires ont pu être retracés par les commissaires. Il s’agit du sénateur Garcia Delva, Vladimir Jean Louis, un agent de sécurité rapproché de l’ex président Joseph Michel Martelly et Jean Henry Céant.

La commission justice et sécurité du Grand corps a présenté à la presse le rapport sur les relations du présumé chef de gang du Village de Dieu (Port-au-Prince), Arnel Joseph avec certaines autorités du pays.

Des membres de la commission justice et sécurité publique du Sénat de la République, de g-à-d Youri Latortue, Jean Renel Sénatus, Jean Marie Junior Salomon et Ronald Larêche

Selon le président de la commission, le sénateur Jean Renel Senatus, l’enquête a couvert les appels passés à travers le numéro de téléphone du présumé chef de gang de janvier à mars 2019. Le relevé des appels téléphoniques entre le présumé chef de gang Arnel Joseph et les aitorités, au cours de cette période, a donné lieu à un document de 585 pages.

Toutefois, les commissaires ignorent les contenus de ces conversations puisque ça relève de la compétence de la justice, selon Jean Renel Sénatus.

Le parlementaire critique sévèrement le Directeur général du Conseil national des télécommunications (CONATEL), Jean David Rodney qui se laisse manipuler par des autorités quand il nie toute implication de l’institution dans le cadre de ce dossier. Ce, dans le but de décrédibiliser les informations de la commission, a soutenu le sénateur de l’Ouest.

Selon les informations fournies par la commission, trois (3) personnes et leurs numéros de téléphone ont été retracés. Après Garcia Delva, les commissaires ont pu retracer le numéro de téléphone de l’ancien premier ministre Jean Henry Céant. Deux (2) autres appels ont été émis par le « chef » du village de Dieu vers le Notaire mais ils n’ont pas été abouti.

Contacté par la commission, Jean Henry Céant confirme avoir eu l’habitude de communiquer avec l’intéressé, mais une fois informé de son statut de chef de gang, il ne communique plus avec lui, d’après Jean Renel Sénatus qui a présenté la copie d’une d’une correspondance qui leur a été communiquée par Jean Henry Céant.

À travers cette correspondance, Arnel Joseph avait sollicité de la Primature du financement pour des projets communautaires dont le bétonnage des ruelles, le drainage des canaux et la construction d’un centre de santé dans ledit village.

La troisième personnalité mentionnée dans le rapport de la commission est un policier. Il s’agit de Vladimir Jean Louis, l’un des gardes du corps de l’ex président Joseph Michel Martelly. Au total, 28 appels téléphoniques ont été enregistrés entre l’agent et Arnel Joseph.

Contacté par la commission, Michel Martelly a souligné à l’attention des commissaires que l’agent en question est près à répondre aux questions de la justice sur le contenu de sa conversation avec le puissant chef de gang du Village de Dieu.

La commission recommande à l’assemblée des sénateurs d’adopter toutes les mesures nécessaires afin de faire jaillir la lumière dans le cadre de ce dossier.

Like this Article? Share it!

About The Author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *