Justice : le délégué départemental du Nord, Antonio Jules frappé d’interdiction de départ

Published On May 1, 2019 | By Charité Thélot | Nouvelles

En raison de la procédure d’information et de suivi du cabinet d’instruction ouvertes contre le délégué départemental du Nord, Antonio Jules, inculpé pour meurtre sur la personne de Jacques Dubois lors de l’attaque meurtrière perpétrée au Café trio, à Cap-Haïtien, le 28 avril 2018, le juge d’instruction au Tribunal de première instance (TPI) de la juridiction, Me Emmanuel Vertilaire, a pris une mesure d’interdiction de départ notamment contre le délégué départemental.

Inculpés pour association de malfaiteurs dans le cadre du « dossier Café trio » au Cap-Haïtien (Nord), le délégué départemental du Nord, Antonio Jules et Guensly Joseph alias Timo sont interdits de quitter le pays. Le juge d’instruction au Tribunal de première instance (TPI) de la juridiction, Me Emmanuel vertilaire, a rendu le 25 avril 2019 une ordonnance d’interdiction de départ contre les individus susmentionnés.

« En raison de la procédure d’information et de suivi du cabinet d’instruction ouvertes contre le délégué départemental du Nord, Antonio jules et Guensly Joseph alias Timo inculpés pour meurtre sur la personne de Jacques Dubois lors de l’attaque meurtrière perpétrée à Café trio, au Cap-Haïtien, le 28 avril 2018, nous, juge d’instruction au Tribunal de première instance (TPI) du Cap-Haïtien, Emmanuel vertilaire, avons pris une ordonnance d’interdiction de départ contre les inculpés en question », peut-on lire dans cette ordonnance.

« Cette décision est prise en vue d’exiger la comparution physique des inculpés au cabinet d’instruction durant toutes les phases de l’enquête jusqu’à la clôture de l’information, conformément aux prérogatives du juge d’instruction en charge du dossier », a poursuivi ladite ordonnance.

Et, pour s’assurer que les inculpés restent à la disposition de la justice haïtienne, injonction est aussi faite au Directeur général de l’immigration et de l’émigration, Joseph Cianciulli, de prendre les dispositions qu’il faut pour interdire au délégué départemental du Nord, Antonio Jules et à Guensly Joseph alias Timo de quitter le territoire haïtien.

Cette ordonnance est la résultante d’un an d’enquête visant à rechercher les auteurs et co-auteurs de cette attaque réalisée au Café trio, le 28 avril 2018, lors d’une conférence-débat sur la dilapidation du fonds « PetroCaribe ».

Like this Article? Share it!

About The Author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *