Saint-Marc – Découragé par les actions néfastes du pouvoir, le maire Frantz Ulysse démissionne!

Published On October 24, 2019 | By Charité Thélot | Nouvelles

A : Pierre Josué Agénor Cadet
Ministre a.i. de l’Intérieur et de la Collectivité Territoriale
En ses bureaux

Monsieur le Ministre a.i.

Par la présente, je vous fais part de ma décision de démissionner. J’ai été élu, pour la Commune de St-Marc, au scrutin municipal du 25 octobre 2015 et installé le 1er juillet 2016 comme Maire Adjoint au Conseil Municipal conduit par Nicolas Dorvilus.

Refusant le projet de la décentralisation et du coup minimisant le rôle des Collectivités Territoriales dans le développement réel du pays, l’Administration centrale a choisi délibérément et politiquement de réduire les Mairies à des actions d’assainissement.

Après maintes batailles au niveau de l’Association des Maires de l’Artibonite (AMA) et de la Fédération Nationale des Maires d’Haïti (FENAMH) face à l’Administration dont vous êtes membre, j’ai fait choix de démissionner et de rejoindre la population qui réclame un procès équitable sur les crimes financiers de l’État de meilleures conditions de vie dans toutes nos communes, de justice sociale et la démission du Président.

Ce choix est effectif dès la réception de la présente.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Ministre a.i. mes salutations patriotiques.

Frantz Ulysse

Aux citoyens de la Commune de St Marc

Par vos votes, vous aviez confié les rênes de l’Administration Communale de St Marc au cartel dirigé par Nicolas Dorvilus dont Sherline Joseph et Frantz Ulysse sont membres. Le pays est à carrefour difficile, la commune n’y est pas épargnée. Dans ma quête pour le bien-être collectif des habitants de la Cité, je me lance dans un combat qui me commande de me retirer du Conseil.

Aux côtés du Maire Dorvilus, tout ne s’est pas déroulé comme souhaité. Car, dis-je, la composition du cartel, aujourd’hui Conseil municipal, avait été empreinte du souci de contribuer à l’amélioration des cadres infrastructurels et des conditions de vie dans la commune. Nous avons beaucoup et tout tenté, mais nous avons échoué à chaque fois. Nous avons développé des stratégies au niveau local et auprès de l’administration centrale, les démarches n’ont pas abouti.

Nous n’avons pas su comprendre une chose, les véritables contraintes socio-politiques liées à ce système qui n’a accouché que de stupides conflits entre nous, alors que Saint-Marc attendait et attend mieux encore. Maire adjoint et souvent incompris, j’ai lancé et participé à des initiatives dans le seul et unique but de replacer la Cité Nissage Saget dans une zone de leadership éclairé à même de redorer notre fierté.

Je pars aujourd’hui avec le sentiment du devoir non accompli , mais je pars avec la conviction de continuer le combat visant l’éradication du système et la conquête du leadership mérité de Saint-Marc. Nous avons tenté , à plusieurs reprises , de mettre de côté les viles querelles qui ont causé beaucoup de torts dans l’un et l’autre camp, rien n’a changé. Mais, il est encore possible de construire ensemble le rêve saint-marcois. Pour cela, je me retire et me livre au combat pour le redressement de la situation à l’échelle nationale, et la commune bénéficiera des retombées de cette lutte en faveur de la justice sociale.

Like this Article? Share it!

About The Author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *