Yanick Joseph, la voix qui ébranle le Haut État-major de la PNH

Published On February 8, 2020 | By Charité Thélot | Nouvelles

Sa détermination manifeste à doter la Police nationale d’Haïti d’un syndicat lui a valu une audition, vendredi 7 février 2020 à l’IGPNH. Loin d’abdiquer et résolue à faire écho aux revendications de ses pairs, Yanick Joseph annonce l’organisation d’une marche pacifique à Port-au-Prince, le 17 février prochain.

Au terme de la séance d’audition à l’Inspection générale de la Police nationale d’Haïti, les policiers qui accompagnaient Yanick Joseph, agent II de l’institution, ont fait parler leurs armes.

À Delmas 2, des agents de la PNH, ont fait régner la panique après avoir activé leurs pistolets, en signe de désaccord à la décision de l’instance en charge d’appliquer les règles de conduite au sein de la PNH.

Yanick Joseph, née le 7 février 1986, instigatrice de la démarche d’organiser un mouvement syndical dans la PNH, se dit indignée par le comportement des autorités policières résolues à violer ses droits.

’’ Ils ont décidé de confisquer mon arme à feu et mon badge. Cependant, grâce au support de la population et de mes collègues, ils n’ont pas pu mettre à exécution leur plan. J’ai pu récupérer de force mes matériels’’, s’exalte Yanick Joseph, à sa sortie de l’audition.

17 février 2020, mobilisation

Le Syndicat de la Police nationale d’Haïti, annoncé depuis le 17 novembre 2019, peine à se manifester dans le réel. Les responsables de la PNH n’ont jusqu’ici pas approuvé l’initiative, déplorent des policiers initiateurs. Dans l’objectif de donner résonance à leur démarche, Yanick Joseph annonce l’organisation à Port-au-Prince, le 17 février prochain, d’une marche pacifique visant les mêmes revendications.

’’ En attendant d’établir l’itinéraire, la marche du 17 février prochain partira du Carrefour de la Résistance. Les revendications restent inchangées et s’articulent sur la professionnalisation de la PNH, la défense de la politisation de l’institution et l’application du principe d’ancienneté pour les grades entre autres…’’, a martelé Yanick Joseph.

Like this Article? Share it!

About The Author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *