Haïti – Économie: Des leaders de l’opposition raillent le Président Jovenel Moïse après son interview

Published On October 28, 2019 | By Charité Thélot | Nouvelles

Des dirigeants de l’opposition politique rejettent l’argumentaire du Président de la République, Jovenel Moïse, en ce qui concerne les dispositions qui ont été prises pour redresser l’économie nationale. Pour Youry Latortue et Moïse Jean Charles, ces mesures sont tout simplement inopportunes.

Port-au-Prince, le 28 octobre 2019:- Suite à l’interview pré-enregistrée du Président de la République, Jovenel Moïse, accordée à Radio et Télé Métropole et diffusée ce matin du lundi 28 octobre 2019, les réactions pleuvent.
L’économie a été parmi les diiferents sujets qui ont été abordés dans le cadre de cet entretien. Les explications du Président de la République Jovenel Moïse en ce qui concerne ses mesures dites, de redressement économique, ont particulièrement suscité la réaction de certains dirigeants de l’opposition.
“Jovenel Moïse aura eu tout faux, ces dispositions ne sauront apaisées la fureur populaire, telle qu’elle se profile à l’horizon “, réagit le sénateur Youry Latortue.
L’élu de l’Artibonite estime en effet que ces décisions arrivent trop tard, arguant du coup que la renégociation de contrat entre l’État haitien et des compagnies privées, ainsi que la supression de certaines franchises, sont loin de resolver la crise.
Et dire que ces mesures ont été prises en dehors des normes prescrites par loi, soutient le président de la commission étique et anti-corruprion du Sénat de la République.
L’opinion du leader du parti politique
“Pitit Dessalines” ne diffère pas de son collègue de l’opposition, Youry Latortue. “Trop tard dans un monde trop vieux”, c’est également ce qu’a laissé entendre l’ex-Sénateur, Moïse Jean Charles.
“Même en adoptant ces mesures Jovenel Moïse ne rassure pas” indique l’opposant farouche au régime “Tèt kale”, évoquant le caractère sectaire qui émaille selon lui, l’approche du Chef de l’État en prenant ces décisions.
A en croire Moïse Jean Charles, il n’y a pas que les entreprises, groupes et ou personnalités indexés par les autorités gouvernementales qui devraient être touchés par ces mesures.

Like this Article? Share it!

About The Author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *