Des entrepots incendiés au centre ville de Port-au-Prince

Published On February 1, 2016 | By Charité Thélot | Nouvelles

Plusieurs entrepots de tissus et d’autres produits, sont partis en cendre tôt dans la nuit du samedi 30 au dimanche 31 janvier entre la rue Courbe et la rue Tiremasse au centre ville de Port-au-Prince. Aucune perte en vie humaine n’a été enregistrée mais les dégâts matériels sont considérables.

Des blocs et des morceaux de tôles calcinés, c’est tout ce qui reste des entrepots de tissus et d’autres produits des rues Courbe et Tiremasse au boulevard Jean-Jacques Dessalines. Selon des riverains rencontrés sur place ce matin, pratiquement tout a été calciné malgré la diligence des riverains et des sapeurs-pompiers qui étaient encore présents.

Elamise Pierre, une commerçante  qui avait son dépôt de tissus depuis quinze années raconte sa désolation.  « J’ai plus de 100 dollars partis en fumé. J’ai été alerté aux environs de minuit 45 de l’incendie. En me rendant très tôt ce matin, j’étais surprise de voir que rien n’était plus là », se lamente-t-elle, le visage pâle. Comme Elamise, plusieurs marchands  se trouvent dans cette même situation. À côté d’elle, on pouvait constater le reste de plusieurs lots de marchandises qui n’ont pas été completement carbonisées.

Aux dires des sinistrés, l’incendie a commencé peu avant minuit dans ces entrepots situés à quelques metres du sous-commissariat de Portail Saint-Joseph. Selon un habitant de la rue Tiremasse, peu de temps avant le sinistre des tirs d’armes automatiques ont été entendus. Selon lui, l’origine de l’incendie reste encore inconnue.

Excité, Jean-Claude un marchand, demande  justice pour toutes les victimes. Selon lui, la responsabilité incombe au pouvoir en place, appellant les habitants à la manifestation si rien n’est fait pour leur venir en aide.

Toutefois, il faut noter que  l’école nationale de Léogâne  a été complètement incendiée dans la nuit du 21 au 22 janvier, à moins de deux jours avant le report des elections du 24 janvier en cours. Parallèlement des  individus non identifiés ont incendié dans la nuit du mercredi 27 au jeudi 28 janvier 2016 le complexe administratif de Verrettes, construit en 1948, logeant le Bureau électoral communal (BEC), l’Office national d’identification (ONI), le bureau de la Fondation internationale pour des systèmes électoraux (IFES-en anglais), l’Electricité d’Haïti (Ed’H) et la Direction nationale de l’eau potable et de l’assainissement (DINEPA). Amos StCir Nouvelliste

Like this Article? Share it!

About The Author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *