Haïti : Des enfants refusent de chanter la Dessalinienne… par Raphaël Théoma Daniel

Published On August 14, 2018 | By Charité Thélot | Nouvelles

Haïti : Des enfants refusent de chanter la Dessalinienne… Parmi eux des enfants de ministres, de parlementaires, de grands commerçants, de fonctionnaires…

C’est tout un spectacle ; malgré l’insistance des responsables de l’école, rien n’y fit. « Nous ne sommes pas Haïtiens ont-ils scandé » avec un air supérieur.

Nous sommes dans une école au cœur de la capitale haïtienne ; tous les examens viennent de l’extérieur. D’ailleurs dans cette école, on passe le Bacc 1 et le Bacc 2, comme au bon vieux temps et le diplôme porte la signature d’un ministre de l’éducation d’un pays étranger.

Les citoyens, qui avaient perdu toute confiance dans le système éducatif haïtien, obligés d’émigrer en vue d’assurer une meilleure éducation à leurs enfants s’en réjouissent ; le choix est partagé maintenant entre envoyer ses enfants ailleurs pour échapper à l’incertitude quotidienne ou y faire face en choisissant ces écoles, en circulant à bord des véhicules blindés aux vitres teintées. Cependant, pour cela il faut de l’argent dans les deux cas.

L’établissement scolaire fonctionne en Haïti, mais le cursus est étranger, l’éducation nationale Haïtienne n’y contrôle rien.

Les gros salaires ne sont pas innocents à ce système ; ces écoles se payent en devises étrangères, le programme prévoit des cours spéciaux, des déplacements à l’extérieur du pays.

Difficile dans ce cas, de laisser tomber du jour au lendemain les avantages princiers, primes, Per Diem, corruption, lutte d’influence, collusion, surfacturation dans ce pays transformé en jungle depuis bien longtemps ou l’homme devient un loup pour son semblable (homo homini lupus est)…

Ces enfants ne chanteront jamais la Dessalinenne, ni ne défendront jamais ce pays comme viennent de le faire Nerilia, Nerloude, Melchidael, Kerly, Sherly et toute la bande joyeuse, intrépide et fière de notre sélection des U-20 féminine en France….

Quel syncrétisme ! Un système hybride intemporel ou la notion d’appartenance disparaît dans une dynamique de dédoublement de la personnalité en temps réel.

On ne chante pas l’hymne d’un pays étranger, tout comme on se fout de ses problèmes en tant qu’étrangers…

Like this Article? Share it!

About The Author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *