Ministres sanctionnés : les USA ont fait leur part, au gouvernement haïtien de décider de la suite

Published On November 10, 2022 | By Charité Thélot | Nouvelles

hargé d’affaires américain en Haïti, Eric William Stromayer, invité de la matinale de Magik 9 ce mardi 8 novembre, est intervenu sur les sanctions américaines visant des membres de l’élite politique, commerciale et sociale en Haïti et à l’étranger. Il a été interrogé notamment sur la situation de ministres dont les visas sont révoqués par les États-Unis, et qui sont toujours membres du gouvernement.

Selon lui, il appartient au gouvernement de décider du sort des concernés. “C’est une réalité. On a pris des décisions. Nous n’avons cité aucun nom. Les gens visés peuvent produire leurs réclamations. Nous avons nos raisons pour prendre nos décisions. C’est entre nous et les concernés”, a expliqué le diplomate américain qui a implicitement admis que des membres du gouvernement Henry sont touchés par les sanctions. Le diplomate américain n’a dévoilé aucun nom de ministres frappés par ces restrictions de visas.

“Le gouvernement (haïtien) est libre de prendre ses décisions (concernant les ministres). Il est souverain. Nous n’avons aucun contrôle en ce sens. On va voir où cela va mener. Pendant qu’ils sont là, on traite avec eux. On traite avec des éléments de différents gouvernements à travers le monde, même si on a des problèmes avec eux. S’ils continuent d’être des fonctionnaires du gouvernement, rien n’empêche qu’on continue à travailler avec eux. Si le gouvernement haïtien décide de prendre une décision basée sur nos mesures ou autres raisons, c’est à lui de décider”, a expliqué le Chargé d’Affaires américain.

Au début de l’entrevue, le Chargé d’Affaires Stromayer a expliqué pourquoi son pays a adopté des sanctions visant des acteurs politiques, économiques et sociaux. “Vu la situation que nous vivons ici en Haïti depuis un bon moment, nous nous sommes dit qu’il fallait agir. Cela prend du temps avec notre système de justice pour identifier des cas précis et mobiliser le système pour adopter les sanctions. Ces sanctions sont une manière d’identifier les forces néfastes qui ont conduit à la situation dans laquelle nous vivons (en Haïti). C’est aussi une manière d’essayer de les cibler précisément et de changer leurs comportements”, a-t-il expliqué.

Like this Article? Share it!

About The Author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *