Sommet des Amériques: la crise haïtienne et le flux migratoire au menu des discussions

Published On June 3, 2022 | By Charité Thélot | Nouvelles

La corruption, le chômage, l’insécurité (kidnapping et assassinat), l’impunité, l’incompétence des dirigeants nommés, la mal gouvernance du pays, l’immobilisme, l’absence totale du patriotisme… sont entre autres les principales causes à la base de l’exode massif des haïtiens vers d’autres cieux plus cléments.

Vendredi 3 juin 2022 ((rezonodwes.com))–Alors que le président autoproclamé d’ Haiti, Dr. Ariel Henry, fait l’éloge du thème principal du sommet « Construire un avenir durable, résilient et équitable », les États-Unis ont assuré mercredi qu’ils prévoyaient de discuter de la crise haïtienne avec les dirigeants de la région lors du prochain Sommet des Amériques. Parmi les questions abordées figurent l’accès à la santé et les migrations.

Interrogé sur les questions qu’ils veulent aborder au sujet des multiples crises auxquelles Haïti, est confronté, Brian A. Nichols, sous-secrétaire d’État aux affaires de l’hémisphère occidental, a déclaré qu’ils se concentrent sur l’examen de divers éléments qui peuvent bénéficier au peuple haïtien. Celui-ci, en grande majorité, ne reconnait pas Ariel Henry comme dirigeant, spécialement après que son nom a été cité dans le plus grand crime du siècle en Haïti : l’assassinat d’un président en sa résidence.

« L’accès à la santé en est un, les changements dans la façon dont nous abordons certaines questions économiques, évidemment la migration, qui est un domaine où nous devons faire plus pour soutenir et engager Haïti, il y a beaucoup de choses intéressantes dans ce domaine ».

Par ailleurs, Dr. Ariel Henry dont le pays n’est doté d’aucune infrastructure sanitaire adéquate, aucun centre hospitalier public de référence, pour promouvoir la corruption et l’impunité, les grandes marques de fabrique du régime au pouvoir depuis une décennie, a annoncé vendredi après-midi qu’il profitera de son séjour aux Etats-Unis pour soutenir la candidature de l’ex-ministre Tèt Kale de la Santé Tèt Kale, « Dr. Guillaume à la direction de l’Organisation panaméricaine de la Santé« . Rappelons que, selon un rapport officiel de la Cour des Comptes, Mme Guillaume est accusée de corruption et elle est même reprochée d’avoir « signé un contrat avec un zonbi » lors de son passage au ministmre de la Santé.

à lire aussi :

Like this Article? Share it!

About The Author

Leave a Reply

Your email address will not be published.