PNH|Scandale – Le chef de gang « Dépòté Karl-Henri » bénéficie de l’appui logistique de la DCPJ lors des attaques lancées contre le gang 400 Mawozo

Published On September 19, 2020 | By Charité Thélot | Nouvelles

Pour arriver à l’organisation des élections-Dermalog de Jovenel Moise, et son imposition au Palais national, après le 7 février 2021, combien d’ Haïtiens qui doivent mourir encore après les centaines de morts enregistrés en 6 mois, incluant le défunt-bâtonnier, Dr. Monferrier Dorval ?

Le « Dépòté Karl-Henri », ainsi connu, expulsé des Etats-Unis, de New York en particulier, vers Haïti, pays d’origine de ses parents encore établis à l’étranger, est une pièce maîtresse très utile aux policiers du Département Central de la police judiciaire d’Haïti (DCPJ).

« Dépòté Karl-Henri qui est un bien-aimé de Michel Martelly a participé à plusieurs opérations de la DCPJ contre les gangs de Baz 400 Mawozo non affilié à G9« , a confié à Rezo Nòdwès, sous couvert d’anonymat, un policier vétéran et affecté à l’une des plus anciennes unités spéciales de la PNH. « Le gang du Dépòté Karl-Henri ne pose aucun problème pour le pouvoir de Jovenel Moise« , a-t-il précisé, bien au contraire, a-t-il poursuivi, « Dépòté Karl-Henri a l’habitude de circuler à bord des blindés pour traverser les secteurs contrôlés par le chef de gang 400 Mawozo, le nommé Sanjou« .

Chose surprenante, la PNH, sous la direction de Normil Rameau, retrouve son visage d’autrefois des policiers de Michel François au Cafeteria, a confié l’agent spécial de la PNH, d’un ton très inquiétant pour l’avenir de la jeune institution policière. La bande sonore de cet entretien d’une quinzaine de minutes hautement confidentiel, témoigne le degré de pourrissement de la situation d’insécurité en Haïti à un moment où l’apprenti-dictateur Jovenel Moise vient d’ouvrir vendredi soir la voie à un carnage pour imposer ses députés et sénateurs lors d’éventuelles élections frauduleuses à la Dermalog.

« Je vous apprends que des plans réels d’établissement de sécurité élaborés lors des rencontres entre nous, sont par la suite déviés par des policiers qui sont allés eux-mêmes informer les bandits et les gangs des dates des opérations » a lamenté le policier regrettant amèrement de part et d’autre qu’il n’existe aucune volonté réelle de changer les conditions de vie de la population qui végète dans la misère aggravée sous le régime de Jovenel Moise.

Pour revenir au « Dépòté Karl-Henri », nous avons appris que celui-ci avait mis en déroute des soldats de la base 400 Mawozo, après l’assassinat de deux de ses lieutenants, un crime que Sanjou avait publiquement revendiqué. Notre interlocuteur nous a également appris que la commune de la Croix-des-Bouquets est sous coupe réglée et que le Palais national s’appuie, selon lui, sur les gangs fédérés G9, « soutenus par des policiers de haut-gradés » pour venir avec ses élections que sauf des candidats pro-pouvoir seront admis à faire campagne dans les ghettos afin d’accoucher une 51e législature d’hommes pourris et de machan’n vòt.

Like this Article? Share it!

About The Author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *