République Dominicaine / Coronavirus 60 morts et 1380 cas avérés chez nos voisins dominicains

Published On April 2, 2020 | By Charité Thélot | Nouvelles

Les autorités dominicaines informent avoir recensé, jusqu’ici, jeudi midi, 60 décès dus au nouveau Coronavirus sur pas moins de 1380 confirmés. Deux médicaments utilisés avec succès.

Santo Domingo, le 2 avril 2020. Le ministre dominicain de la santé publique, Rafael Sánchez Cárdenas, a communiqué ce jeudi 2 avril, à la mi-journée, le nombre de personnes décédées du nouveau coronavirus dans son pays.

A date, a-t-il dit, nous déplorons 60 morts et 1380 cas confirmés. L’âge moyen des victimes est de 62 ans, a précisé le titulaire du ministère de la santé publique. 80% des personnes décédées étaient de sexe masculin.

Avec 24 décès enregistrés, la province de Duarte compte le plus grand nombre de victimes du Covid-19. Les personnes décédées avaient des antécédents de maladies chroniques telles que le diabète, l’asthme bronchique, les maladies pulmonaires, l’insuffisance rénale et le tabagisme.

Sachez, par ailleurs, que les autorités sanitaires dominicaines informent avoir utilisé deux médicaments qui ont produits de bons résultats dans la lutte contre la maladie. L’utilisation de ces médicaments répond aux recommandations internationales, précisent-elles.

Les autorités de santé publique utilisent des médicaments conformément aux recommandations internationales qui ont donné de bons résultats avec les patients atteints de coronavirus dans le pays.

Le ministre de la santé publique, Rafael Sánchez Cárdenas, a rappelé qu’il existe des réglementations pour l’hydroxychloroquine ou le sulfate de chloroquine pour assurer la prise en charge des personnes atteintes du Covid-19, administré avec une série d’antiviraux et en milieu hospitalier.

Il a indiqué qu’ils avaient alternativement utilisé le tocilizumab pour des situations graves de complication pulmonaire.

Nous avons la preuve de l’efficacité de ces médicaments, a-t-il dit, rappelant que 19 patients ont pu récupérer parmi eux le Dr Félix Antonio Cruz Jiminián, qui demande de la nourriture, et qui n’est plus en soins intensifs et le sénateur José Hazim Frappier, qui a reçu décharge pour surveillance médicale à domicile.

Ces médicaments sont distribués dans pas moins de 14 hôpitaux du pays pour assurer la prise en charge en cas de complications modérées ou sévères.

Like this Article? Share it!

About The Author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *