Coronavirus – Haïti : Le jour du malheur nous attend

Published On April 2, 2020 | By Charité Thélot | Nouvelles

La vie s’inscrit dans un cycle de causes à effets. Il n’y a pas de formule magique. On ne fait que récolter ce qu’on a semé. On ne peut rien inventer là-dessus, car les mêmes causes produisent toujours les mêmes effets. Ce n’est qu’une formule des lois naturelles. Il n’y a pas de pays sous-développés avec un taux de mortalité infantile moins élevé que des pays extrêmement riches, équipés d’un système sanitaire hyper sophistiqué comme on souhaiterait le croire.

L’espérance de vie des citoyens de chaque pays, se mesure d’abord et tout de même, sur les indices de développement humain. La vie est avant toute chose, là où il y a des autorités responsables, une prévision d’un plan d’action du vivre-ensemble et de bien vivre. Vous voyez ? Il n’y a pas de formule magique.

Alors que les compteurs du Covid-19 continuent fidèlement d’afficher des chiffres ronflants de décès, les autorités haïtiennes continuent plutôt de spéculer et de s’improviser sur la pandémie. On dirait que le pays, avec déjà seize (16) cas de coronavirus enregistrés sur tout le territoire national, n’est pas encore menacé. Face à cette crise sanitaire, la capacité de protéger ses citoyens s’impose. L’ignorance et l’arrogance nous mènent tout droit à notre propre destruction. Persister dans l’erreur de ne pas prendre de vraies mesures, voire éclairées et proportionnelles à la réalité haïtienne, s’avère diabolique.

Haïti  pourra dépasser par les évènements face à ce malheur pandémique. Plus de  2,5 millions de citoyens vivant avec moins d’1,23 dollar par jour, selon Banque Mondiale. Ces gens sont trop vulnérables pour être dans le confinement. Avec une ration alimentaire déjà faible,  une énorme insalubrité, et des pratiques culturelles trop attachantes des-uns envers les autres, le coronavirus annonce sur le pays des moments si douloureux et catastrophiques.

Combien de porteurs-sains positifs au coronavirus égarés dans la nature, et qui représentent un grand danger dans la propagation du virus ? Les concernés n’ont jamais apporté de précision à cette pertinente question qui reste toujours sans réponse aucune. Le coronavirus ne mérite pas d’être sous-estimé. Sinon, ce sera bien une destruction massive conduisant le pays à sa fin.

Notre façon de gérer la pandémie laisse croire que nous sommes d’une autre planète, en nous comportant comme des non civilisés et non sensibilisés. Ce qui fait une mauvaise campagne de sensibilisation nous bombarde avec les conséquences suivantes : Les camionnettes sont toujours restées bourrées de passagers. Le 1m 50 n’est pas respecté. On porte un masque de protection au moins pendant deux jours. On se lave mal les mains. On n’est pas réellement confiné.

Like this Article? Share it!

About The Author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *