Haïti / Politique Les sénateurs de l’opposition annoncent une journée de mobilisation générale

Published On September 24, 2019 | By Charité Thélot | Nouvelles

Une journée de mobilisation générale est annoncée pour ce vendredi 27 septembre à l’initiative des sénateurs de l’opposition dite institutionnelle qui n’entendent pas lacher prise dans la lutte visant à obtenir la démission du président Jovenel Moïse.

Port-au-Prince, le 24 septembre 2019.- Les sénateurs de l’opposition politique dite institutionnelle annoncent pour le vendredi 27 septembre, une journée de mobilisation générale à travers le pays pour exiger le départ du président Jovenel Moïse.
Ces parlementaires soutiennent que cette journée de mobilisation marquera la dernière manche de leur bataille en vue d’obtenir la démission du locataire du palais national.
Le sénateur Nenel Cassy s’en prend au chef de l’Etat mais également au président du grand corps Carl Murat Cantave suite à la tentative d’organiser lundi la séance de ratification du premier ministre nommé Fritz William Michel.
L’élu de Fanmi Lavalas met en garde ses collègues du groupe des 16 sénateurs proches du pouvoir qui s’apprêteraient à voter une résolution autorisant le président du sénat et le chef de l’Etat Jovenel Moïse à installer le premier ministre sans la ratification de sa politique générale par le grand corps.
Ce serait un acte scuicidaire, croit savoir le parlementaire.
De son côté, le sénateur Youri Latortue, qui préside la commission éthique et anti-corruption du sénat, a dénoncé le ministre des affaires étrangères et des cultes, Bocchit Edmond, qui va prendre la parole aux Nations-Unies au nom d’Haïti alors qu’il est censuré depuis mars dernier.
Youri Latortue exige également la restitution des 298 mille dollars américains prélevés dans les caisses de l’ambassade d’Haïti à Washington et les 10 millions de gourdes tirées du trésor public pour financer le voyage de la délégation haïtienne.
Pour sa part, le sénateur Sorel Jacinthe de la Grand-Anse, a dénoncé des brutalités policières enregistrées, dit-il, lors des dernières manifestations de l’opposition.
Il demande au président du grand corps, Carl Murat Cantave dont la clinique a été attaquée lundi aux Gonaïves demande, de se ressaisir arguant que ce qui sest passé dans la cité de l’indépendance est un signal clair que lui envoie la population.
De son côté, le sénateur de l’Ouest, Antonio Chéramy demande à la population de continuer à résister, soulignant que la victoire est proche.
Le sénateur du Sud-Est, Ricard Pierre, a lui lancé un appel à tous les secteurs de la vie nationale leur demandant de prendre une part active dans la bataille.
Ricard Pierre s’interroge sur le silence de certains secteurs clés du pays notamment le secteur religieux à travers la conférence épiscopale d’Haiti (CEH), la conférence des pasteurs (COPAH) et la confédération nationale des vaudouisants haïtiens (KNVA en créole).
Les sénateurs ont aussi déploré les actes de vandalisme enregistrés lundi lors des manifestations de l’opposition.

Like this Article? Share it!

About The Author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *