Haïti / Politique : « Le régime Tèt Kale est pourri » dixit Edmonde Supplice Beauzile

Published On September 16, 2019 | By Charité Thélot | Nouvelles

Le parti politique de la Fusion des sociaux-démocrates haïtiens exprime sa consternation après le scandale de corruption qui éclabousse le Parlement Haïtien. A travers sa Présidente, Edmonde Supplice Beauzile, la Fusion exige que des sanctions soient prises contre les corrupteurs et corrompus.

Port-au-Prince, le 16 septembre 2019.- « … Il y a quelque chose de pourri dans le régime PHTK ! « , telle est l’analyse de la présidente du parti politique de la Fusion des sociaux-démocrates haïtiens pour qualifier la situation actuelle et particulièrement la relation entre les pouvoirs Exécutif et Législatif.

Réagissant autour des dénonciations du Sénateur Saurel Jacinthe qui avait affirmé que des sénateurs ont été surdoués par l’Exécutif aux fins d’obtenir un vote en faveur de l’énoncé de la politique générale du Premier Ministre nommé Fritz William Michel au Sénat de la République, Edmonde Supplice Beauzile tacle le pouvoir en place.

« Pour cette équipe, la corruption constitue la nouvelle normalité » écrit l’ancienne sénatrice du Centre qui demande au Commissaire du gouvernement de Port-au-Prince Me. Paul Eronce Villard de mettre l’action publique en mouvement contre les cinq sénateurs qui auraient empoché chacun 100 mille dollars américains du pouvoir pour un « vote de confiance ».

La présidente de la FUSION pense que « quelque chose doit obligatoirement changer dans notre pays. Et selon elle, « le plus tôt sera le mieux ». Edmonde Supplice Beauzile soutient par ailleurs, qu’aucune solution viable n’est possible avec cet Exécutif ou avec ce Parlement.

« J’en appelle aux haïtiennes et aux haïtiens qui en ont marre de ces corrompus qui nous dirigent à se mobiliser pour dire avec la FUSION QUE TROP C’EST TROP, IL FAUT QUE QUELQUE CHOSE CHANGE ICI. Les citoyennes et les citoyens doivent s’engager pour exiger une punition exemplaire et dissuasive contre toutes celles et tous ceux qui directement ou indirectement ont participé à cette manœuvre de corruption avérée », conclut ancienne candidate à la présidence.

Like this Article? Share it!

About The Author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *