Joseph Lambert : « Le Président Jovenel Moïse m’a craché dessus »

Published On August 20, 2019 | By Charité Thélot | Nouvelles

Une affaire de choix de premier Ministre est à la base du divorce entre le Sénateur Joseph Lambert et le Président de la République Jovenel Moïse. C’est du moins ce qu’a expliqué aujourd’hui le Sénateur du Sud’est qui reproche au Chef de l’Etat son inélégance politique envers sa personne.

Port-au-Prince, mardi 20 Aout 2019.- « L’Animal Politique » n’a pas du tout digéré la manière de procéder du Président de la République dans le processus du choix du premier ministre et des membres du dernier cabinet ministériel. Sans langue de bois, le sénateur Joseph Lambert a vidé ses comptes avec Jovenel Moïse.

Participant à l’émission « invité du jour » sur la radio Vision 2000, avec Valery Numa, l’Elu du Sud’Est a confirmé, ce mardi 20 août 2019, qu’il est dans l’opposition face au Président Jovenel Moïse. Ce dernier est accusé par son ex allié politique de prendre des mauvaises décisions qui vont conduire le pays vers le chaos.

L’ancien président du Sénat de la République a laissé entendre qu’il s’était proposé lui-même au Chef de l’État comme son premier ministre lors des consultations autour d’un successeur à Jean Michel Lapin. « J’étais prêt à sacrifier le reste de mon mandat de 3 ans et 8 mois afin de servir mon pays » a expliqué un Joseph Lambert déçu.

Ce dernier a poursuivi qu’il a été rejeté au profit de Fritz William Michel sans expérience politique aucune. « Le chef de l’État m’a dit qu’il n’a pas jeté son dévolu sur ma personne par ce que la société civile s’y était opposée ».
Le parlementaire dit avoir demandé au locataire du palais national de quelle société civile dont il voulait parler ? Car, retoque-t-il que selon ce qu’il constate il y a aussi une population qui ne veut pas non plus de Jovenel Moïse.

Le Sénateur du Sud’Est reproche au Chef de l’État par le fait qu’il ne l’avait pas averti qu’il ne ferait plus choix de lui comme Premier Ministre.

« Le Président Jovenel Moïse m’a craché dessus à deux reprises », a martelé Joseph Lambert. Il précise qu’il s’est senti humilié et que par conséquent, il ne mettra plus les pieds au Palais national sous l’Administration Moïse et ne se rendra plus en la résidence privée de Jovenel Moïse.

L’ancien fervent défenseur du pouvoir PHTK a soulevé un problème de méfiance dans la collaboration avec le Président de la République.
« Jovenel Moïse ne fait confiance à personne. Il ne se fait même pas confiance lui-même », a poursuivi Joseph Lambert.

A propos de la ratification de la déclaration de la politique générale du Premier Ministre nommé Fritz William Michel au Sénat de la République, Joseph Lambert a fait savoir qu’il votera contre ce gouvernement. Il exprime ses doutes de voir Fritz William Michel franchir le cap du Parlement.

Le Sénateur Lambert prédit le pire pour le pays à cause dit-il ,de la mauvaise gestion du pays par Jovenel Moïse.

L’ex-partisan zélé du pouvoir PHTK dit venir en renfort d’une opposition démocratique, éclairée et constructive afin de mieux définir les alternatives devant aboutir à une solution aux différents problèmes auxquels le pays est confronté.

« L’opposition politique a un sens. Elle pousse le pouvour à faire mieux si elle ne le renverse pas. Pour mon pays, ma solidarité qui a été totale, a cédé pour une opposition claire et constructive », a écrit sur son compte twitter Joseph Lambert.

Ce dernier n’écarte pas la possibilité de fouler le béton même seul, avec une pancarte en main, contre le pouvoir, si Jovenel Moïse tenterait de toucher au mandat des élus.

Like this Article? Share it!

About The Author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *