Insécurité dans l’Artibonite. Des planteurs accusent des hommes d’affaires

Published On July 1, 2019 | By Charité Thélot | Nouvelles

Regroupés au sein de plusieurs associations organisations et blocs de production, des planteurs évoluant dans la Vallée de l’Artibonite dénoncent des mains d’une frange du secteur privé des affaires dans le climat d’insécurité qui prévaut dans la région, notamment à Marchand et à Petite-Rivière, les deux communes les plus productives de la région.

Saint-Marc, le 1er juillet 2019. Des organisations et associations de planteurs de la Vallée de l’Artibonite ont dénoncé dimanche, un groupe d’entrepreneurs qu’ils accusent d’alimenter le climat d’insécurité qui prévaut dans cette région à fort potentiel agricol.

Depuis plusieurs mois, des groupes armés sèment la terreur à Marchand Dessalines et à Petite-Rivière de l’Artibonite paralysant ainsi les activités notamment de production dans ces communes.

Pour le président de la coopération des producteurs et de services agricoles de l’Artibonite, il ne fait aucun doute, les importateurs de riz financent ce mouvement dans le but de perturber les activités de production dans la région.

Djerry Pascal Alexandre rapporte que chaque semaine, ces entrepreneurs envoient des camions de nourritures aux bandits et financent leur mouvement.

ous avons des informations vérifiables et vérifiées qui lient les actes de banditisme aux importateurs, affirme M. Alexandre qui a invité les autorités compétentes à assumer leurs responsabilités.

Il a également demandé aux « fils de la région de cesser de collaborer avec ces entrepreneurs-importateurs.

Le porte-parole de la fédération nationale des planteurs haïtiens FENAPAH, Pierre-Richard Saintard, demande à ceux qui financent l’insécurité dans la région de cesser de travailler contre les intérêts d’Haïti.

La diminution des activités de production à cause de l’insécurité est préjudiciable au pays tout entier, a-t-il dit.

Les planteurs, regroupés en associations, organisations et blocs de production informent qu’ils sont prêts à se battre pour défendre leurs intérêts.

Like this Article? Share it!

About The Author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *