Pourquoi la proposition du Regroupement des Petro Challengers – RPC est de mise?

Published On June 25, 2019 | By Charité Thélot | Nouvelles

La dépolarisation du climat politique haïtien reste et demeure l’étape inconditionnelle pour l’établissement d’un nouveau système sans fracas ni risque de guerre de civile.

Une dénucléarisation des pôles politiques les plus radicaux ou une trêve consensuelle des partis politiques les plus hostiles au changement, dans une perspective de transition de rupture, serait le meilleur cas de figure pouvant conduire non seulement à une atmosphère de confiance pour les prochaines élections mais aussi, un signal clair aux artisans de l’ancien système que le renouveau systémique Haïtien est au rendez-vous. Aussi, l’exclusion positive et temporaire de l’opposition et du PHTK ne devrait-il pas ouvrir la voie à un gouvernement de transition de consensus plus crédible et légitimement plus populaire?

De toutes évidences, aucune des affiliations politiques des grands partis traditionnels tels:  Lavalas et alliés, Les Néomacoutes, PHTK ne pourront pas se constituer comme étant l’essentiel d’un leadership politique d’un gouvernement de transition qui veut rompre avec le système. Les implications juridiques et morales du procès PetroCaribe et la problématique des grands défis sociétaux pour la refondation d’un autre Etat tels: la conférence nationale, le pacte de gouvernabilité, la nouvelle constitution, la répartition des richesses du pays, etc; L’ensemble de ces facteurs profonds de changement pour ce nouveau système désiré pourrait être pollué et influencé par les acteurs de l’opposition traditionnelle aussi bien que par ceux du pourvoir PHTK.

Déjà, l’Alternative proposée par l’opposition radicale est même contestée par une frange de Lavalas ou encore le clan d’Aristide, et est aussi mal accueillie par la majorité de la population. Le caractère intéressé, tendancieux et peu stratégique de cette Alternative pour un vrai changement du système, traduit dans l’ensemble l’égocentrisme politique de l’opposition à l’égard de la majorité qui réclame le départ du Président Moise et en même temps explique bien la culture machiavélique destructive des élites haïtiennes qui met Haiti en captivité par leurs ambitions mesquines tout en prenant en otage l’avenir des générations montantes.

non participation des élites politiques traditionnelles durant la gouvernance d’une éventuelle transition devrait être la meilleure solution pour la crise Haïtienne. Le départ d’un président de la République démocratiquement élu et la caducité du parlement Haïtien ne sauraient être une aubaine politique pour des groupes politiques anarchistes, réactionnaires et sans vision qui souhaitent à tout prix d’hériter le palme d’or au nom du changement. En effet, tout changement de régime politique n’est pas un changement de système…

Les risques de reproduction, de récupération et de perpétuation d’un système failli sont à considérer dans la mesure où 1986 et 2004 sont de vrais exemples historiques qui clairement démontrent que le leadership Haïtien s’est reconverti à chaque fois dans ce même vieux système qui ne cesse d’accoucher instabilité politique, misère, injustice sociale, inégalités affreuses et impunité sans frein.

En conclusion, la proposition du Regroupement des Petro Challengers (RPC), quelle que soit leur motivation première ou les non dits cachés de leurs démarches, reflète le bien fondé d’une logique non partisane et plus acceptée par les plus avisés.

En dehors de toutes intentions claniques qui n’embrassent pas forcément les revendications légitimes et intégrales de tous les Petro Challengers, cette proposition est essentielle pour construire une base de négociation solide entre les acteurs politiques. Une transition aussi importante et déterminante pour le futur du pays doit être absolument l’affaire de la réserve saine de l’élite intellectuelle, des technocrates seniors non corrompus et surtout la participation inconditionnelle de la génération montante.

 

Like this Article? Share it!

About The Author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *