Des milliers de manifestants accompagnent « Nou Pap Dòmi » dans le contour du Palais National pendant 7 fois pour exiger le départ de Jovenel Moise

Published On June 13, 2019 | By Charité Thélot | Nouvelles

« 7 Tours du Palais national », des Petrochallengers mettent la pression sur Jovenel Moise tout en indiquant qu’il ne revient pas à celui-ci de clamer son innocence

L’intervention, mercredi, du Chef de l’État, Jovenel Moise, loin de calmer les esprits aura servi de dose d’énergie pour revigorer le mobilisation. À l’initiative de ‘’Nou pap dòmi’’, des milliers de citoyens ont fait jeudi le tour du Palais national, symbole du début de déchéance du pouvoir en place.

Port-au-Prince, jeudi 13 juin 2019 ((rezonodwes.com))–Au matin du jeudi 13 juin 2019, la fumée noire embrasait déjà plusieurs artères du Centre-Ville de Port-au-Prince. Des barricades formées de pneus enflammés, de piles d’immondices obstruaient le panorama et immobilisaient la circulation des véhicules.

À l’horizon, une banderole blanche sur laquelle sont inscrits des messages hostiles et une croix blanche sur laquelle l’étendard américain, français et canadien se confondaient, sont soutenues par des Petrochallengers.

‘’Il est inconcevable que le Président s’obstine à l’idée de continuer de  diriger le pays en dépit des voix élevées pour réclamer sa démission. Après sa destitution, le Chef de l’État, Jovenel Moise donnera rendez-vous dans ‘’Allo La Police’’ comme se fut généralement le cas pour d’autres présumés criminels’’’, espère James Beltis, Petrochallenger aux premières heures.

Détermination infaillible  

Les 7 voyages autour du Palais national s’échelonnent sur plusieurs kilomètres. À partir du Rex Théatre, lieu d’attroupement, manifestants et organisateurs s’adonnaient au marathon en arpentant les Rues Saint-Honoré, de la Réunion, Pavée et Capois. Sur le parcours, des chants engagés, des refrains tirés du folklore haitien résonnaient dans la foule.

‘’ Il ne revient pas à Jovenel Moise de clamer son innocence. Son intervention à l’occasion du 24ème anniversaire de la PNH révèle que le Chef de l’État est à mille coudées de la réalité’’, s’époumone Pascale Solages, membre de la structure ‘’Nou pap dòmi’’.

Au terme du mouvement, un vent de panique a soufflé sur le Champ de Mars. Initialement programmé pour chuter dans les parages du Rex avec au passage le message final des organisateurs, le parcours a du subir des modifications de dernière minute. Des manifestants ont emprunté la rue Jean Paul VI en visant le Palais législatif jusqu’au Bicentenaire. Au final, des Petrochallengers ont mis un terme au mouvement en attendant le deuxième jour avec la même vigueur, ont garanti des initiateurs.

Hervé Noël 

Like this Article? Share it!

About The Author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *