Rapport Petro Caribe complété : un expert le compare à la ‘’casse du siècle’’

Published On June 1, 2019 | By Charité Thélot | Nouvelles

Les 612 pages de la version finale du rapport Petro Caribe sont révélatrices d’un vaste complot financier orchestré par les administrations Préval, Martelly et Privert, juge l’économiste Énomy Germain.

En remettant, ce vendredi, au Président du grand Corps, Carl Murat Cantave, le rapport complet de l’audit du Programme Petro Caribe, les conseillers de la Cour supérieure des Comptes et du Contentieux administratif pensent avoir fait oeuvre qui vaille. Le Président de la CSC/CA, Pierre Volmar Desmesyeux et ses pairs au terme d’examens approfondis des pièces justificatives et des documents de contrats, ont soumis à l’assemblée des sénateurs le document pour des suites utiles.

’Comme promis, la CSC/CA s’était engagée à remettre la version 2 du rapport sur la gestion des fonds vénézueliens au mois de Mai. Les contraintes liées au contexte sociopolitique du mois de Février dernier n’ont pas permis  au rapport d’être prêt en AvrilUne autre versification concernant la gouvernance des fonds vénézueliens sera  présentée en Septembre’’, promet  Pierre Volmar Desmeyeux.

Sur la toile, avant même que les conseillers de la CSC/CA ne franchissent les portes du Sénat, le document était devenu viral. Des commentaires experts en passant par des interprétations profanes, les opinions divergent. Certains y décèlent une vaste opération de maquillage financier inédit. Pour l’économiste Énomy Germain, la vérification des techniciens du tribunal administratif révèle une ‘’casse du siècle’’.

’À la loupe du travail fourni par les juges, le chantier du Viaduc de Delmas présente de fortes irrégularités administratives. Il a été révélé que 2 décaissements, transpirant de grandes anomalies y ont été opérés. S’agissant du programme d’électrification par lampadaires, le décaissement était supérieur de 22 millions de dollars de la valeur réelle du projet. En termes clairs, la gestion des fonds Petro Caribe s’apparente à une casse du siècle’’, estime Énomy Germain.  

Trois niveaux de responsabilité ont été identifiés dans le cadre de l’affaire Petro Caribe, rappelle l’expert en économie. Les responsables de l’État central (Ministres, directeurs généraux, secrétaires d’État), les techniciens de passation de marché public et les firmes sont mises en cause dans ce vaste crime financier, évoque Énomy Germain.

‘’Le scandale Petro Caribe, compte tenu du capital mobilisé, outrepasse le Procès de la Consolidation et le Procès des timbres. Ce délit financier interpelle sur des collusions, des fraudes, de malversations planifiées aux fins d’hypothéquer l’avenir de tout un peuple’’, s’indigne Énomy Germain.

 

Like this Article? Share it!

About The Author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *