France, Venezuela et Haïti classés parmi les pays où les manifestations sont violemment réprimées, selon l’ONU

Published On March 7, 2019 | By Charité Thélot | Nouvelles

Après la Commission interaméricaine des droits de l’homme (CIDH), c’est au tour du Haut-commissaire des Nations unies (ONU) aux droits de l’homme, Michelle Bachelet, de pointer du doigt des pays comme Haïti pour « violences policières aigues contre des manifestants ». Des pays comme la France, le Soudan, le Zimbabwe et le Venezuela sont également épinglés dans le rapport.

En ce qui concerne la France, le Haut-commissaire des Nations unies aux droits de l’homme, Michelle Bachelet réclame la réalisation des enquêtes sur les violences policières et l’usage excessif de la force exercés lors des manifestations des gilets jaunes.

En réaction, le porte-parole du gouvernement français, Benjamin Griveaux a déclaré qu’ « il faut s’étonner de voir son pays figuré sur une liste à laquelle il y a le Venezuela et Haïti où des morts ont été recensés » durant le déroulement des manifestations.

Des proches du gouvernement français ont souligné, pour leur part, le caractère controversé de cette instance des Nations unies où siègent la Chine, le Venezuela et l’Arabie saoudite.

Like this Article? Share it!

About The Author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *