Haïti – projet d’électricité 24/24 : Taïwan suspend les discussions déjà entamées

Published On February 21, 2019 | By Charité Thélot | Nouvelles

« Une fois l’accord signé, ce sera le premier projet lancé avec un allié diplomatique dans le cadre de l’aide publique au développement de Taïwan, un programme conçu pour aider les pays à développer leurs infrastructures et à faire des affaires pour des entrepreneurs taïwanais« , a révélé mardi un haut cadre taïwanais du ministère des Affaires Etrangères.

« L’avancement du projet était au point mort après de nombreuses manifestations réclamant la démission du président Jovenel Moise » déclaration signée de Yui Tah-ray (大 㵢), directeur général du département des Affaires latino-américaines et caribéennes du MOFA, interrogé mardi par la presse taïwanaise.

Il faut tout d’abord passer par le parlement haïtien, a misé Taïwan, pour parvenir à l’implémentation du projet d’électrification du pays 24/24. Ce projet, jusqu’à présent, n’a jamais été mis soumis à l’appréciation des parlementaires, a appris Rezo Nòdwès qui souhaiterait avoir la réaction du ministre Edmond Bocchit, malheureusement injoignable mercredi au téléphone.

Yui a laissé entendre que « tous les préparatifs du projet étaient terminés, mais que l’accord du Parlement haïtien était nécessaire avant de pouvoir commencer officiellement« .

« Parce que le parlement ne s’est pas réuni récemment en raison des émeutes en cours, le projet ne peut pas commencer de sitôt« , a déclaré Yui Tah-ray qui dit « espérer que le gouvernement haïtien et les manifestants pourront résoudre leurs différends en engageant un dialogue pacifique afin que le projet puisse démarrer le plus rapidement possible« .

Taiwan a pris note de l’incapacité du gouvernement à punir les coupables de la dilapidation des fonds de Petro Caribe.

Selon ce responsable taïwanais qui a annoncé officiellement la suspension temporaire du projet d’électricité 24/24 que voulait entreprendre le président Jovenel Moise, avant juillet 2019, « les manifestants en Haïti sont mécontents de la montée en flèche de l’inflation et de l’incapacité du gouvernement à poursuivre en justice les indexés dans la dilapidation des Fonds de Petro Caribe« .

Like this Article? Share it!

About The Author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *