Le parti PAC inquiet par l’aggravation de la crise en Haïti

Published On February 15, 2019 | By Charité Thélot | Nouvelles

Le Plan d’Action citoyenne, PAC, constate avec beaucoup d’inquiétude la dégradation inexorable de la crise politique actuelle.

Il profite de cette occasion, d’une part pour adresser ses sympathies aux familles des victimes par balle au cours des protestations et aux victimes directes des pertes matérielles, d’autre part pour encourager le peuple haïtien dans sa lutte légitime et légale pour la réclamation des acquis socioéconomiques tout en évitant la violence et la destruction des biens tant privés que publics.

PAC condamne avec la plus grande véhémence les pertes en vies humaines et les dégats matériels causés par les convultions populaires, suite aux différentes révendications du peuple haītien. En fait, les manifestations populaires pour la réclamation d’une meilleure condition de vie, il y a longtemps ignorée, ainsi que les interventions policières ne cesseront de s’inscrire dans la logique démocratique tant qu’elles respectent la vie et les biens d’autrui.

La situation socioéconomique du pays s’aggrave durant ces huit (8) jours de grève et de tensions de rue. Cette crise qui est pour l’instant sociopolitique tend à devenir humanitaire puisque la population se trouve dans l’extrême difficulté de se procurer des produits de première nécessité. Les differents protagonistes de la crise n’arrivent jusqu’à date à trouver la meilleure solution qu’il faut alors que la population sombre dans la désolation et l’incertitude d’un retour au calme.

En effet, le Plan d’Action Citoyenne ne cessait pas d’attirer l’attention des autorités sur une éventuelle explosion sociale qui aurait eu lieu en raison de la banalisation des conditions matérielles d’existence des masses défavorisées et la décapitalisation de la classe moyenne. En outre, la baisse des prix des produits de première nécessité, l’implémentation des politiques publiques portant sur la création de richesse et l’augmentation de pouvoir d’achat, la quête d’une entente nationale, la résolution de conflits latents entre les deux têtes de l’exécutif, semblent-il, ne sont guère des priorités du pouvoir en place.

t, il est d’un constat avéré que l’autorité de l’Etat soit réduite à sa plus simple expression car on ne peut plus parler d’une réelle gouvernance de l’Etat. Les inégalités socioéconomiques dûes à la tenue du niveau de chômage en permanence, l’augmentation à nouveau des taxes non justifiées à travers le budget 2018-2019, lequel ne reflète aucunement la prise en charge des besoins quotidiens de la population, le scandale de dilapidation du fonds petrocaribe sont autant d’éléments constituant la raison d’être d’une véritable réforme du système de gestion étatique.

En définitive, le Plan d’Action Citoyenne, étant soucieux des conséquences néfastes que cette situation de tension non résolue puisse avoir sur la vie économique et sociale du pays déjà en précarité, exhorte les différents acteurs de cette crise à prendre les mesures qui s’imposent afin de ramener le pays au calme et de regagner la confiance de la population et des investisseurs haïtiens et étrangers.

Par conséquent, il s’empresse à donner les recommandations qui suivent:
1- Monter une commission de crise pour ramener autour de la table l’opposition, le secteur privé des affaires, la société civile, des représentants de la diaspora, des représentants du Core  Group et le pouvoir en place. Les négociations doivent démarrer à partir d’un agenda clair et précis où toutes les options sont sur la table y compris le mandat des élus!
_PAC croit opportun que les négociations parviennent à faciliter l’exécution des points  ci-dessous:_
2 – Procéder à un gouvernement d’union nationale ayant à sa tête un Premier Ministre qualifié et conciliant.
3- Prendre des mesures réelles et drastiques pour réduire le train de vie de l’Etat et pour satisfaire dans un bref délai la misère de la majorité.
4- Constituer un plan d’action pouvant identifier les nouvelles mesures de compensation du déficit budgétaire.
5- Reprendre le processus devant aboutir au pacte de gouvernabilité tout en mettant en œuvre de nouvelles stratégies.
6- Mettre en place les dispositifs devant conduire au procès Petrocaribe.

Le Plan d’Action Citoyenne renouvelle ses vœux de se positionner au côté de la justice, de l’équité, de l’inclusion, et du pacifisme, et se dit toujours favorable au dialogue sincère et patriotique au profit du progrès, de l’égalité,  du renforcement de notre jeune démocratie et du développement national.

Que la paix règne sur Haiti.
Pour authentification:

Buder BRILLANT
Secrétaire Général de PAC

Like this Article? Share it!

About The Author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *