Les parlementaires tempêtent contre la nomination jugée illégale de 3 nouveaux ministres!

Published On September 19, 2018 | By Charité Thélot | Nouvelles

Plusieurs parlementaires ont dénoncé la décision de nommer et d’installer trois nouveaux ministres, Patrick Sully Joseph, Stéphanie Auguste et Guy François Junior. sans l’acheminement de leurs dossiers au parlement et sans les avoir présenté durant les séances de ratification de la politique générale du premier ministre Jean-Henry Céant à la Chambre des Députés et au Sénat.

Pour le sénateur du Nord’Est, Ronald Larêche, ces nominations effectuées « en catimini » sont illégales et se trouvent en dehors du chemin tracé par la constitution. L’ancien président du Grand Corps s’interrogent sur l’absence de ces ministres au parlement lors de la ratification de la politique générale alors que l’arrêté date du 14 septembre.

L’élu de Verite a également révélé que ces nouveaux membres du cabinet Céant doivent présenter leur certificat de décharge.

Même son de cloche de la part du député (PHTK/Mirebalais) Abel Descolines et du sénateur (AAA/Artibonite) qui désapprouvent ces nominations en les qualifiant d’illégales et en estimant que c’est une première fausse note de la nouvelle équipe.

« Le pays va payer les conséquences de l’amateurisme de cette administration », a lâché tout de go le sénateur du Nord’Ouest, Evallière Beauplan, qui exige la création du ministère avant la nomination d’un ministre, conformément à la constitution.

De plus, le chef du parti Pont affirme qu’il faut aussi justifier les ressources qui vont être affectées à ces ministres à travers le budget, vu que le pouvoir en place avait promis de réduire les dépenses de l’état.

 

Like this Article? Share it!

About The Author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *