Table sectorielle alimentation scolaire pour nourrir 3 millions d’écoliers à l’horizon de 2030

Published On July 30, 2016 | By Charité Thélot | Nouvelles

La Table sectorielle Alimentation scolaire a été lancée, le vendredi 29 juillet, à l’hôtel Marriott, en présence de nombreuses personnalités et représentants des partenaires techniques et financiers du ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle. Aussi en présence de l’actuel titulaire du MENFP, M. Jean Beauvois Dorsonne et l’ancien ministre, M. Nesmy Manigat, principal instigateur de ce Groupe de travail qui a déjà élaboré un document de politique et de stratégie nationales d’alimentation scolaire (PSNAS), a constaté Haiti Press Network.

Les travaux ont été ouverts par la représentante du Premier ministre, Enex Jean Charles, Mme Mireille Marius Henry, laquelle a mis l’accent sur deux aspects importants à savoir : la qualité nutritionnelle des aliments qui seront dans l’assiette des enfants du cycle fondamental, mais aussi une alimentation scolaire universelle à l’horizon 2030, en vue de renforcer la performance scolaire.

Selon le ministre Jean Beauvois Dorsonne, cette première rencontre de travail de la Table sectorielle sur l’alimentation scolaire, marque une étape essentielle pour la mise en œuvre des actions du secteur en regard de la politique et de la stratégie nationales d’alimentation scolaire.

Tout en saluant le dévouement des partenaires pour le travail accompli, le titulaire du MENFP a indiqué que l’alimentation scolaire constitue l’un des axes majeurs du Plan opérationnel 2010-2015 du MENFP, visant la refondation du système éducatif haïtien.

« Avec l’appui des partenaires, le MENFP s’engage à offrir des rations alimentaires saines et équilibrées à quelque 3 millions d’enfants scolarisés, couvrant au moins deux tiers de leurs besoins quotidiens », a déclaré le ministre, qui dit avoir reconnu qu’il y a de nombreux enfants qui passent leurs journées à l’école avec de grands creux à l’estomac.

Tout en insistant sur la redynamisation du Programme national de cantine scolaire (PNCS) qu’offre cette politique,

La Table sectorielle Alimentation scolaire a été lancée, le vendredi 29 juillet, à l’hôtel Marriott, en présence de nombreuses personnalités et représentants des partenaires techniques et financiers du ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle. Aussi en présence de l’actuel titulaire du MENFP, M. Jean Beauvois Dorsonne et l’ancien ministre, M. Nesmy Manigat, principal instigateur de ce Groupe de travail qui a déjà élaboré un document de politique et de stratégie nationales d’alimentation scolaire (PSNAS), a constaté Haiti Press Network.

Les travaux ont été ouverts par la représentante du Premier ministre, Enex Jean Charles, Mme Mireille Marius Henry, laquelle a mis l’accent sur deux aspects importants à savoir : la qualité nutritionnelle des aliments qui seront dans l’assiette des enfants du cycle fondamental, mais aussi une alimentation scolaire universelle à l’horizon 2030, en vue de renforcer la performance scolaire.

Selon le ministre Jean Beauvois Dorsonne, cette première rencontre de travail de la Table sectorielle sur l’alimentation scolaire, marque une étape essentielle pour la mise en œuvre des actions du secteur en regard de la politique et de la stratégie nationales d’alimentation scolaire.

Tout en saluant le dévouement des partenaires pour le travail accompli, le titulaire du MENFP a indiqué que l’alimentation scolaire constitue l’un des axes majeurs du Plan opérationnel 2010-2015 du MENFP, visant la refondation du système éducatif haïtien.

« Avec l’appui des partenaires, le MENFP s’engage à offrir des rations alimentaires saines et équilibrées à quelque 3 millions d’enfants scolarisés, couvrant au moins deux tiers de leurs besoins quotidiens », a déclaré le ministre, qui dit avoir reconnu qu’il y a de nombreux enfants qui passent leurs journées à l’école avec de grands creux à l’estomac.

Tout en insistant sur la redynamisation du Programme national de cantine scolaire (PNCS) qu’offre cette politique,

La Table sectorielle Alimentation scolaire a été lancée, le vendredi 29 juillet, à l’hôtel Marriott, en présence de nombreuses personnalités et représentants des partenaires techniques et financiers du ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle. Aussi en présence de l’actuel titulaire du MENFP, M. Jean Beauvois Dorsonne et l’ancien ministre, M. Nesmy Manigat, principal instigateur de ce Groupe de travail qui a déjà élaboré un document de politique et de stratégie nationales d’alimentation scolaire (PSNAS), a constaté Haiti Press Network.

Les travaux ont été ouverts par la représentante du Premier ministre, Enex Jean Charles, Mme Mireille Marius Henry, laquelle a mis l’accent sur deux aspects importants à savoir : la qualité nutritionnelle des aliments qui seront dans l’assiette des enfants du cycle fondamental, mais aussi une alimentation scolaire universelle à l’horizon 2030, en vue de renforcer la performance scolaire.

Selon le ministre Jean Beauvois Dorsonne, cette première rencontre de travail de la Table sectorielle sur l’alimentation scolaire, marque une étape essentielle pour la mise en œuvre des actions du secteur en regard de la politique et de la stratégie nationales d’alimentation scolaire.

Tout en saluant le dévouement des partenaires pour le travail accompli, le titulaire du MENFP a indiqué que l’alimentation scolaire constitue l’un des axes majeurs du Plan opérationnel 2010-2015 du MENFP, visant la refondation du système éducatif haïtien.

« Avec l’appui des partenaires, le MENFP s’engage à offrir des rations alimentaires saines et équilibrées à quelque 3 millions d’enfants scolarisés, couvrant au moins deux tiers de leurs besoins quotidiens », a déclaré le ministre, qui dit avoir reconnu qu’il y a de nombreux enfants qui passent leurs journées à l’école avec de grands creux à l’estomac.

Tout en insistant sur la redynamisation du Programme national de cantine scolaire (PNCS) qu’offre cette politique,

le ministre Dorsonne a rappelé par ailleurs toute l’importance que le MENFP accorde à l’activité, avant de remercier l’ex-ministre Nesmy Manigat, présent à la cérémonie d’ouverture,  qui détient la paternité de l’initiative.

Le Co-président de la Table sectorielle Alimentation scolaire et Coordonnateur du Programme éducation pour tous (EPT), M. Norbert Stimphil a quant à lui, plaidé pour une assistance des partenaires internationaux en espèce plutôt qu’en nature. Ce qui favorisera, soutient-il, le support de l’économie locale et l’encouragement de la paysannerie haïtienne, en utilisant les produits agricoles locaux pour la préparation du plat des enfants.

Pour sa part, la Coordonnatrice du Programme national de cantine scolaire (PNCS), Mme Micheline Fontélus a informé que 861 000 enfants scolarisés sont déjà touchés par le PNCS. Elle espère bien plus à l’avenir qu’avec la mise en œuvre de cette politique et stratégie nationales d’alimentation scolaire.

De son côté, le représentant de l’ambassadeur canadien en Haïti, Mme Paula Caldwell St-Onge, absente pour des raisons de santé, a réitéré l’engagement du Canada dans cette démarche qui prévoit que tous les enfants scolarisés jouissent d’une bonne alimentation à l’horizon de 2030.

Le fondement de la PSNAS

Notons que la Table sectorielle Alimentation scolaire a pour principal mandat d’assurer l’alignement des actions du secteur sur la Politique et la Stratégie nationales d’alimentation scolaire (PSNAS) et d’appuyer la mise en œuvre du Plan d’action.

Le ministre de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP) a constitué un Groupe de Travail le 2 juin 2015 réunissant les ministères et services du gouvernement concernés, les partenaires techniques et financiers, les ONG, les Associations de professionnelles agricoles (OPA), la société civile ainsi que le secteur privé.

Le document de PSNAS est le fruit des efforts concertés des acteurs rassemblés au sein du Groupe de Travail. La politique de l’alimentation scolaire se réfère à la vision d’une alimentation scolaire universelle à l’horizon 2030. Elle se justifie par la nécessité d’avoir des enfants en bonne santé nutritionnelle afin qu’ils soient en mesure d’apprendre mieux à l’école. La PSNAS est orientée autour de 3 grands axes d’interventions stratégiques :

1-) La prestation de services alimentaires de qualité dans les écoles (snack et repas chaud) avec la participation du secteur privé et associatif. Le snack offre le plus d’avantages éducationnels et de développement local à moindre coût. Le repas chaud, plus conséquent, offre le plus d’avantages en termes de filet sociaux et de sécurité alimentaire.

2-) Le soutien à l’économie locale et la production d’aliments locaux en exigeant que ces derniers entrent de façon quasi-exclusive dans le panier des aliments fournis dans les écoles.

3-) Le développement des capacités nationales nécessaires à la bonne gestion des actions d’alimentation scolaire, nécessitant spécifiquement un renforcement institutionnelle du Programme national de cantine scolaire (PNCS) autour de son rôle principal de définition de normes, de coordination et de gestion de contrats d’opérateurs ainsi que l’engagement des Collectivités territoriales et des communautés dans des modalités de mise en œuvre décentralisées.

Like this Article? Share it!

About The Author

Leave a Reply

Your email address will not be published.