Un nouveau concept musical du groupe Disip‏

Published On May 23, 2016 | By Charité Thélot | Culture

Le hasard n’existe pas en musique. Et le succès d’un groupe musical résulte d’un travail assidu et de la collaboration d’un ensemble de musiciens partageant la même vision. Tel est le cas du groupe Disip qui, aujourd’hui, adopte un nouveau concept musical le démarquant du courant traditionnel « men m ti bagay la ». Cette formation musicale vient de mettre deux chansons en circulation, qui ont pour titres « Heartbreak & misery » et « San manti ».

La formation Disip vers un nouvel horizon musical 

Le premier morceau « Heartbreak & misery » exhibe une couleur musicale capable de garantir une percée de Disip sur le marché international. Cela sera possible si et seulement si les responsables de Disip utilisent de nouvelles stratégies de promotion et de marketing. Auteur de l’article: Robert Noël. Ils doivent aussi engager un avocat spécialisé dans le business de la musique à l’échelle internationale, pour lancer la chanson « Heartbreak and misery ». Bien que les paroles ne soient pas totalement en anglais, cela ne peut constituer un handicap pour populariser cette chanson.

Les grandes compagnies de distribution accordent plus d’importance et de respect aux avocats qu’à un simple individu. Il n’y a aucune critique musicale à faire ou aucun reproche à adresser à ces musiciens, sinon la durée d’exécution du tube.  Cependant, ce morceau pourra faire son chemin sans difficulté dans le circuit-live et également dans les discothèques, tant dans le milieu haïtien qu’étranger. D’ailleurs, c’est une musique hybridée  /  une fusion musicale bien conçue, qui sera acceptée par d’autres cultures.

La deuxième chanson « San manti » produite en collaboration avec Dener Ceide, décrit la situation d’Haïti et parle de l’émigration des jeunes Haïtiens vers d’autres cieux comme Brésil, Chili, République Dominicaine. À travers cette chanson, le chanteur revisite le passé historique d’Haïti et convie un excellent message aux Haïtiens, jeunes et vieux. Ces musiciens ont bien utilisé la musique comme medium pour faire passer ce grand message. Voilà donc le rôle de la musique.

Dans cette chanson, l’artiste nous exhorte au dialogue national pour changer les conditions d’existence d’Haïti. Excellente composition! Le texte est de très bonne facture. Ce qui fait toute la beauté de ce morceau c’est sa simplicité rythmique. La musique respire. Il n’y a pas d’excès de solos, ni des slogans de nature à compromettre le succès de la pièce musicale. Les intervalles sont respectés. Auteur de l’article: Robert Noël. Même si la durée d’exécution de la chanson dépasse le standard international, cela n’enlève pas la qualité musicale du morceau. Sans vouloir aller trop vite en besogne, on imagine que ces deux chansons sont indicatrices d’un album de bonne facture. En gros, on peut dire que Gasman Pierre (Gazzman Couleur) et Disip ont emprunté une bonne voie. Elle peut leur garantir un long succès, si les décisions en vue d’une meilleure promotion et un marketing prometteur sont prises dès aujourd’hui.  http://radiotelevisioncaraibes.com

Gazzman a longtemps souffert de l’incompréhension des uns et des autres, aveuglés par un certain fanatisme et une loyauté qui les lient à d’autres groupes musicaux compétiteurs de Disip. Ne comprenant pas le concept de compétition, ils veulent à tout prix éliminer un autre groupe musical au profit des leurs. Il faut que les autres existent pour qu’on puisse avoir une compétition digne de ce nom.

Il n’y a pas de peine sans secours 

Disip a grimpé le mât de cocagne (maswife) à reculons pendant les trois dernières années. Malgré tout, Gazzman a tenu mordicus. Sa résilience lui permet de rebondir avec force et d’ouvrir une fenêtre qui lui permet de respirer et survivre le mauvais temps. Il vient d’écrire une nouvelle page de sa carrière musicale. Il a fait tout ce qui est en son pouvoir pour replacer Disip sur l’échiquier musical haïtien. Pagen lapenn san sekou.

Gazzman n’arrive pas encore au terme de sa carrière musicale. Tout seul, il ne pourrait pas atteindre son objectif. Il a fallu la collaboration de ses musiciens pour concrétiser son rêve le plus cher: le succès de Disip. Il y a un fait qui parait incompréhensible à tous. Le groupe Disip joue extrêmement bien en live, mais il ne peut se repositionner là où il était immédiatement après le 4 avril 2010, date de sa fondation. Les paramètres vont changer pour cette formation musicale, si de nouvelles approches sont considérées. Car le marché musical a grandement changé.

Sincères félicitations à Gazzman et ses disciples-musiciens, qui ont su se ceindre la ceinture pour survivre la tempête. Ils ont nagé à contre courant pour atteindre les rivages. Yo naje pou sòti. Ces mêmes compliments s’adressent aussi à Patrick Fabre, l’administrateur de Disip, qui, malgré les critiques acerbes, a fait preuve de sagesse, de patience et de compréhension à travers toutes les péripéties qu’a vécues Disip pendant ces trois dernières années. Il s’accroche encore au Disip. Vouloir c’est pouvoir.

Bon travail, bonne chance et du succès au groupe Disip

Je profite de l’occasion pour présenter mes sincères condoléances à Gasman Pierre (Gazzman Couleur ) qui vient de perdre sa mère cette semaine, d’après une source très proche de l’artiste. Toutes mes sympathies à la famille Pierre, aux amis de l’artiste, aux musiciens et aux fans de Disip.

Like this Article? Share it!

About The Author

Leave a Reply

Your email address will not be published.