Les félicitations de Klinsmann à Collat !

Published On July 18, 2015 | By Charité Thélot | Sports

Comme cela avait été le cas à Dallas, les Haïtiens et les Américains se sont embarqués le mardi 14 juillet à bord d’un même avion la « Miami International Air », à Kansas City à destination de Baltimore (Maryland), en vue de disputer les 18 juillet deux des quatre matches comptant pour les quarts de finale de la 13e édition de la Gold Cup.

Selon ce qu’a rapporté l’attaché de presse de la FHF, l’ancien attaquant international allemand, qui fait office de sélectionneur des USA, a rendu un vibrant hommage à la délégation haïtienne avant de serrer la main à Marc Collat et le féliciter : « C’est toujours une opportunité pour l’élégant Jurgen Klinsmann, sélectionneur du TEAM USA de venir saluer les haïtiens. Mardi après-midi, l’entraîneur allemand était enthousiaste en rejoignant Marc Collat, le sélectionneur Haïtien, lui serrant la main chaleureusement : FÉLICITATIONS », a lancé Klinsmann, et cela en français, à l’endroit de la délégation haïtienne.

Le 13 juillet à Foxborough, les poulains de Jurgen Klinsmann avaient eu toutes les peines du monde à se débarrasser de la sélection haïtienne, battue : 1-0 sur un but litigieux. Pour certains, il y avait eu jeu de main du joueur américain, et malgré tout, l’arbitre du match avait accordé le but inscrit par Clint Dempsey. Et peut pour cette raison : « L’arbitre costaricien, Ricardo Montero a été renvoyé du tournoi », a précisé l’attaché de presse de la Fédération Haïtienne de Football.

On est unanime à reconnaître que l’équipehaïtienne a été accrocheuse et disciplinée tactiquement face aux USA. En quête de rachat après la Coupe caraïbe, Marc Collat a eu son véritable match de référence depuis son intronisation comme sélectionneur national. Jusqu’à date, Collat ne fait que du beau boulot aux commandes des Grenadiers dans la Gold Cup.

Sous ses ordres, Haïti a surpris ses adversaires en glanant la deuxième place du groupe de la mort devant le Panama (meilleur 3e) et le Honduras, éliminé. Selon les avis de certains observateurs, les changements de Collat sont jusque-là très justes. Et sur le plan du jeu, ses poulains n’ont rien à envier avec les autres. Autrement dit, Collat a su transformer les critiques, souvent sévères, en louanges d’autant que les Grenadiers ont composté leur billet pour les quarts de finale de la compétition.

Cependant, Marc Collat n’a pas fait l’unanimité. Pour certains, son équipe a double visage. Elle est capable de jouer superbement bien, le match face aux USA est un exemple parfait, mais aussi de se faire mener comme cela avait été le cas contre le Panama et le Honduras. « L’équipe n’a pas un fond de jeu bien défini. Les buts de l’équipe nationale n’ont pas été inscrits à la suite d’actions construites. L’éclair de génie de Nazon a fait toute la différence. On ne doit pas être euphorique. Collat doit encore travailler pour qu’il ait une équipe capable de traiter d’égal à égal avec les géants de la zone », a commenté un entraîneur sous couvert de l’anonymat.

Like this Article? Share it!

About The Author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *