La Primature dément toute entente avec l’Hôpital Bernard Mevs pour permettre à la police de traquer des blessés

Published On November 3, 2018 | By Charité Thélot | Nouvelles

Le Secrétariat Général de la Primature en profite pour appeler la population à la vigilance face à ces manipulateurs de tout genre qui utilisent les réseaux sociaux à des fins de déstabilisation

Samedi 3 novembre 2018 ((rezonodwes.com))– Le Secrétariat Général de la Primature tient à exprimer, au nom du Gouvernement du Premier Ministre Jean-Henry Céant, sa plus vive indignation face à une fausse note circulant sur les réseaux sociaux, attribuée au « Cabinet Privé » du Premier Ministre.

Le Secrétariat Général apporte un démenti formel à cette note. Il tient à réitérer tout le soutien du Gouvernement à l’ensemble de la presse qui fait un travail essentiel dans des conditions très difficiles. Le Premier Ministre s’est engagé à respecter la liberté de toute la presse et à en faire un des piliers de son programme de Gouvernement. Il se félicite des bonnes relations développées jusqu’à date avec les médias.

Le Secrétariat Général exprime aussi ses plus profonds regrets à la famille Bitar et à tout le personnel de l’Hôpital Bernard Mevs dont la réputation, le prestige et le dévouement au service de la Communauté ont été souillés par cette note infamante. Il dément catégoriquement qu’une entente aurait été conclue entre le Secrétaire Général de la Primature et l’Hôpital Bernard Mevs pour quelque motif que ce soit, encore moins pour permettre à la Police de traquer dans l’enceinte même de l’Hôpital des personnes blessées en train de recevoir des soins.

Le Secrétariat Général de la Primature en profite pour appeler la population à la vigilance face à ces manipulateurs de tout genre qui utilisent les réseaux sociaux à des fins de déstabilisation, croyant atteindre leurs objectifs inavoués en semant le trouble et le chaos. Il nie, une fois pour toutes et à l’avance, toute note, tout communiqué ou avis qui circuleraient au nom de la Primature sans porter la signature des responsables autorisés.

Il met enfin en garde les auteurs de tels actes qui seront identifiés et poursuivis conformément à la loi.

Fait à Port-au-Prince, le 03 novembre 2018

Hugues Joseph
Secrétaire Général

Like this Article? Share it!

About The Author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *