3 soldats de la nouvelle armée arrêtés par la PNH après avoir ouvert le feu dans un Club

Published On April 4, 2018 | By Charité Thélot | Nouvelles

Anse-Rouge,  Trois nouveaux soldats de l`Armée remobilisée ont créé la panique ce week-end à Anse-Rouge, commune de l`Arrondissement de Gros-Morne, Département de l`Artibonite,

Dans la soirée du samedi 31 mars 2018, les trois soldats répondant aux noms de Rodini Pierre-Louis, Dave Basquin et Livens Dervil, accompagnés d`un membre de la diaspora, Ti Edy Nan Miyonn, ont participé à une bagarre et ont fait usage d`armes à feu dans un club, « Vavou N`Feeling », blessant environ deux personnes.

Suite à ce forfait, les fauteurs de trouble ont pris la fuite, mais ont été rapidement appréhendés par des agents de l`UDMO appelés en renfort de la police locale. Ti Edy et sa femme, présents dans le véhicule des soldats au moment de l`opération policière, ont été relâchés après avoir donné leur version des faits.

Le Ministère de la Défense, dans un communiqué daté du 3 avril 2018, confirme l`information et indique ignorer la provenance des armes utilisées par ces soldats qui n`ont pas eu l`autorisation de se rendre dans cette localité.

« Parallèlement à la mise en mouvement de l`action publique par le Parquet du Tribunal de Première Instance des Gonaives, une enquête administrative a été diligentée par le Ministère de la Défense en vue de faire la lumière sur cet incident, particulièrement sur l`origine des armes utilisées », ont révélé les responsables dudit ministère.

Par ailleurs, le Ministère de la Défense affirme déplorer et condamner avec fermeté tous actes d`indiscipline et comportements indignes qui ne cadrent pas avec la nouvelle philosophie de l`institution Militaire.

 

Like this Article? Share it!

About The Author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *