Flash/Élections indirectes : Les sénateurs exigent l`arrêt du processus!

Published On July 6, 2017 | By Charité Thélot | Nouvelles

Port-au-Prince, jeudi 6 juillet 2017 ((rezonodwes.com))– Inquiets de la précipitation mise par le CEP dans l`organisation des élections indirectes, les membres du sénat de la république, suite à une rencontre avec les conseillers électoraux ont voté une résolution pour demander «à l’exécutif d’intervenir auprès du CEP aux fins de surseoir à l’organisation des élections indirectes annoncées jusqu’à l’adoption par l’exécutif et le Parlement d’un cadre légal approprié».

Pour mieux faire comprendre leur décision, les cinq sénateurs initiateurs de la résolution, Carl Murat Cantave, Kédelaire Augustin, Pierre François Sildor, Joseph Lambert et Francenet Dénius ont expliqué qu`ils sont  «préoccupés par les contradictions, les conflits et les dysfonctionnements dans l’architecture de l’État qui vont surgir dans la mise en place des assemblées locales, des conseils départementaux et du conseil interdépartemental sans un cadre légal»

Il est à noter que depuis l`annonce de ces élections, la majorité des parlementaires (sénateurs ou députés) avaient exprimé entre eux la crainte de voir les nouveaux élus gruger leur pouvoir et influence dans leurs communautés respectives et sur l`échiquier politique global.

Dans un récent article sur ces joutes électorales au second degré, Rezo Nòdwès avait attiré l`attention sur certains problèmes pouvant handicaper le fonctionnement de certaines assemblées municipales, comme celle de Delmas, les non-dits sur les rôles des Délégués de Ville et le fait que d`autres personnalités, autres que les ASEC et DV, ne pourront pas intégrer les Assemblées Municipales et Départementales.

Cependant, on se demande où se trouvaient ces sénateurs durant tout ce temps, pourquoi ils ont attendu que tout soit mis en place avant de demander au CEP de surseoir à ces élections et pourquoi ils n`ont rien fait pour que voie le jour ce fameux cadre légal qu`ils réclament maintenant à cor et à cri.

Quand aurons-nous vraiment des hommes d`état en Haiti? Quand donc ceux qui sont actuellement en poste arriveront à penser à la prévention au lieu d`inventer des blocages et conflits inutiles?

Like this Article? Share it!

About The Author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *