Ouragan 1 » en branle

Published On April 29, 2017 | By Charité Thélot | Nouvelles

La direction générale de la Police nationale d’Haïti a lancé une opération baptisée « Ouragan 1 ». s’étendant sur un mois, cette opération  vise à réduire le taux de la criminalité qui est en plein essor dans l’aire métropolitaine, renforcer la visibilité de la PNH  par l’accroissement du nombre des patrouilles et traquer les bandits qui sèment le deuil au sein de la population, a indiqué le porte-parole adjoint de la PNH, l’inspecteur Gary Desrosiers, lors d’une conférence donnée ce jeudi dans les locaux de ladite institution. M. Desrosiers appelle à la collaboration de toutes les  couches de la société  afin de mettre les délinquants hors d’état de nuire.

Un effectif de 3 000 policiers a été mobilisé dans le cadre de cette opération qui  cible trois départements du pays (L’Ouest, le Nord et l’Artibonite). Pour ce qui concerne le département de l’Ouest, 200 agents issus de différentes unités spécialisées de la PNH, notamment la Brigade d’intervention motorisée (BIM), la Brigade d’opération d’intervention départementale (BOID), de l’Unité départementale de maintien d’ordre (UDMO), la Direction centrale de la police routière (DCPR), vont être placés dans des points stratégiques de la région métropolitaine, a déclaré Gary Desrosiers, affirmant que le « Swat Team » sera en réserve.

Pour la réussite de cette opération, la DGPNH a mis l’accent sur trois phases :  la  prévention, la collecte d’informations et la  mise en place des opérations ciblées, a indiqué l’inspecteur Desrosiers, précisant qu’au cours du déroulement de l’opération «Ouragan 1», des policiers seront à pied-d’œuvre pour assurer la sécurité du président de la République Jovenel Moïse dans le cadre de la caravane du changement lancée dans le département de l’Artibonite.

Cette opération qui a été mise en branle depuis mardi 24  avril 2015 est très fructueuse, si l’on en croit le porte-parole de la PNH. « Déjà 12 individus ont été arrêtés, 89 motocyclettes et 6 automobiles confisquées », a énuméré l’inspecteur Gary Desrosiers. Par ailleurs, il a annoncé l’ouverture d’une  enquête sur la mort des six adolescents assassinés mardi vers 10 heures du soir, à Brochette 95, dans la commune de Carrefour. Pour l’instant, le seul propos qu’il a tenu sur ce dossier, c’est que ces mineurs ont été tués par deux individus armés circulant à bord d’une motocyclette.

Incident au Palais national

Dans le cadre de l’incident survenu au Palais national dans la matinée du 22 avril, où un individu nommé Danias Pierre-Louis avait été retrouvé dans la cour du palais portant un jacket de Cat Team, Gary Desrosiers a informé qu’une enquête a été ouverte en vue de fixer les responsabilités et de punir les fautifs. « 6 personnes interpellées. Danias Pierre-Louis, ainsi que 22 agents Cat Team ont été auditionnés par la Direction centrale de police judiciaire (DCPJ)  dans le cadre de cette affaire », a-t-il souligné.

Tenant compte des dispositifs de sécurité mis en place par le personnel du Palais national, M. Desrosiers estime que Danias Pierre-Louis, considéré comme un malade mental, s’est introduit dans le Palais national avec l’aide d’une personne. « L’individu était armé d’un Galil trouvé à l’intérieur du Palais national », a-t-il dit,  tout en n’étant pas en mesure de confirmer ou d’infirmer si Danias Pierre-Louis est effectivement un malade mental. Toutefois, M. Desrosiers a fait remarquer que le résultat de l’enquête révèlera s’il était en connivence avec d’autres personnes

Ruth Cadet source le nouvelliste

Like this Article? Share it!

About The Author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *